Nos objectifs au CNO Togo

Le CNO TOGO a pour objet notamment,

1°) de développer et de protéger le Mouvement Olympique au Togo conformément à la Charte Olympique ;

2°) de coordonner les activités, les relations mutuelles et les
6°) de collaborer à la préparation et à la sélection des athlètes togolais et d’assurer leur participation aux Jeux Olympiques et aux Jeux Régionaux ;calendriers des Fédérations Nationales affiliées ;

3°) de grouper tous les organismes de caractère national régissant des activités de loisirs, régulièrement déclarés, d’encourager leurs efforts et de les aider dans le développement des activités qu’ils dirigent ; d’abriter les différends survenant entre eux ;

4°) de représenter le sport togolais pour toutes les questions d’intérêt général auprès des pouvoirs publics et des organismes officiels tant au Togo qu’à l’Etranger à l’exclusion des Fédérations Internationales Sportives. Il est seul habilité à assurer la liaison avec le Comité International Olympique, les Comités Nationaux étrangers, les Comités d’Organisations des Jeux Olympiques et des Jeux Régionaux;

5°) de protéger et de développer l’esprit Olympique selon les principes énoncés dans la Charte Olympique, de faire respecter les règles qui régissent les sports Olympiques tels que ces règles et emblèmes sont définis par le Comité International Olympique ;
6°) de collaborer à la préparation et à la sélection des athlètes togolais et d’assurer leur participation aux Jeux Olympiques et aux Jeux Régionaux ;
7°) de contribuer au développement du sport et d’encourager l’esprit, de favoriser la promotion des sportifs sur le plan social ;
8°) de favoriser, d’organiser et de participer à la formation initiale et continue des Cadres Dirigeants, Officiels et Techniciens des organismes sportifs ;
9°) de promouvoir la réalisation des infrastructures et des équipements nécessaires aux besoins et au développement des activités physiques du sport et des loisirs ;
10°) d’agir contre toute forme de discrimination et de violence dans le sport ;
11°) de lutter contre l’usage de substances et procédés interdits par le Comité International Olympique (CIO) ou les Fédérations Internationales (FI), notamment en intervenant auprès des autorités compétentes du pays pour que tous les contrôles médicaux puissent être effectués dans les meilleures conditions.