Sensibilisation sur le leadership féminin

A l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, la 3ème Vice-Présidente du Comité National Olympique du Togo, Mme Akpéné Peace Adiho, a entretenu des femmes et filles athlètes sur le leadership féminin à Atakpamé.Nous vous proposons, in extenso, son message.

La définition du leadership au féminin

Quand on parle de leadership, on évoque cette capacité à inspirer la confiance, à guider les autres et à les influencer pour atteindre un certain nombre d’objectifs.

S’il n’est pas récent, le leadership au féminin est aujourd’hui davantage valorisé. Personnalités influentes et figures de pouvoir se recrutent (également) parmi les femmes et inspirent tout autant que leurs homologues masculins.

Bien que récent, le leadership féminin peut s’avérer très différent de celui de l’homme. Alors quel est le secret des femmes pour réussir, dans un environnement lourd en préjugés?

Tout d’abord, il est indispensable d’apprendre à casser les barrières – qui peuvent être nombreuses dans la société.

Une bonne éducation est la 1ère base du leadership féminin

Il est bien que les parents reconnaissent que garçons comme filles méritent de recevoir une éducation. Que les filles aillent à l’école ne suffit pas ; elles doivent pouvoir y rester et suivre un cursus complet une fois inscrites.

L’UNESCO estime que la moitié des 130 millions de filles ayant entre 6 et 17 ans qui ne vont pas à l’école dans le monde se trouve en Afrique, de même que la moitié des 15 millions de filles en âge d’aller à l’école ne s’y rendront sans doute jamais.

L’initiative « Sport pour la Génération égalité » est née du mouvement mondial Génération Égalité dirigé par ONU Femmes, lequel a pour ambition de redynamiser le programme d’action historique de Beijing (convenu il y a 25 ans) et de faire de l’égalité des sexes une réalité vécue en intégrant de nouveaux partenaires et une nouvelle génération. Les parties prenantes au sport telles que les gouvernements, les fédérations, les ligues et les équipes ont un rôle important à jouer à cet égard.

A/ Comment s’exerce le leadership au féminin ?

  1. Cultivez le « champion » qui repose en vous

L’une des principales influences que les femmes peuvent contrôler est la voix intérieure qu’elles choisissent d’écouter. Nous avons tous une petite voix intérieure, une voix qui est constamment prête à nous dire ce que nous avons fait de mal ou ce qui fait que l’on échoue. Mais nous pouvons aussi cultiver le « champion » enfoui en nous, une voix encourageante qui nous rappelle nos accomplissements et tous les défis que nous avons surmontés. Une voix qui dit: « Vas-y « ! Tu as une contribution importante à apporter. »

La première étape consiste à remarquer quand la petite voix intérieure se présente. Qu’a-t-elle à dire? Au lieu de croire tout ce qu’elle vous dit, examinez s’il y a quelque chose d’utile dans son message. Sinon, choisissez de ne pas l’écouter.

Encouragez ensuite votre « champion » intérieur. Pensez à ce que vous diriez à un ami qui a besoin d’encouragements, puis appliquez ces mêmes mots pour vous.

  1. Passez à l’action

Une autre stratégie efficace pour renforcer votre confiance consiste à sortir de votre zone de confort et à prendre des risques. Surmonter un défi renforce l’auto-efficacité, ce qui se traduit par une confiance accrue. Mettez-vous au défi d’avoir des conversations compliquées, d’interagir avec des personnes hiérarchiquement plus importantes et de partager vos opinions sans équivoque. Lorsque vous surmontez vos peurs et passez à l’action, votre vision et vos capacités s’élargissent, tout comme votre confiance.

  1. Abandonnez le besoin d’être parfaite

Les hommes sous-qualifiés et sous-préparés ne réfléchissent pas à deux fois avant d’agir. En revanche, même surqualifiées et trop préparées, les femmes se retiennent encore. Les femmes ne se sentent en confiance que lorsqu’elles sont parfaites, ou presque. Le problème du perfectionnisme est qu’il est impossible à atteindre, donc lier la confiance à la perfection enferme inutilement les femmes. À la place, elles doivent se donner la permission d’être assez bonnes dans ce qu’elles entreprennent. Elles ne devraient pas accorder autant d’importance au moindre détail. Cela leur libèrerait de l’espace mental pour contribuer de façon plus stratégique.

  1. Adoptez des valeurs

Prendre conscience de ce qui vous bloque est la première étape essentielle pour atteindre vos objectifs. Lorsque les femmes sont pleinement engagées et apportent leur vraie valeur, leurs vies prospèrent. Les compétences et qualités féminines entraînent un leadership féminin très différent du leadership masculin.

B/ Les caractéristiques remarquables du leadership féminin

Elles n’hésitent pas à enfreindre les règles. Les leaders femmes sont assez familières de la bataille contre le système pour avancer vers leur objectif. Elles sont assez courageuses pour penser dénoncer les injustices pour les remettre en cause, et pour modifier le statu quo. Elles ne s’abstiennent plus de faire des remises en cause. Et par-dessus tout, elles doivent découvrir des solutions innovantes aux problèmes, et apprendre à sortir des sentiers battus.

  1. Elles ont confiance en elles

Les leaders femmes savent précisément qui elles sont, ce qu’elles veulent et ce qu’elles apportent. En dépit de ceci, elles sont moins dirigées par leur ego, et sont plus enclines à partager la vedette. Et même si ces leaders rencontrent des obstacles aux autres, elles abordent les situations difficiles avec dignité et confiance. Cependant, elles respectent leurs décisions et leurs convictions.

Sans confiance, on n’arrive à rien, C’est la clé de tout. La confiance qu’une femme leader inspire aux autres dépend d’abord de celle qu’elle a pour elle-même. La capacité à fédérer une équipe ne s’obtiendra pas à coups d’autorité ; mais relèvera desa capacité à définir un objectif clair et une façon de l’atteindre. Ainsi le leadership au féminin commence par un travail sur soi : s’affirmer en tant que leader tout en conservant son authenticité, définir son style de leadership, développer son assertivité, gagner en influence. Au-delà des prédispositions naturelles de chacune, des formations permettent d’accroître son leadership.

Il est courant d’entendre des déclarations comme :

« Je ne prends pas la parole, de peur de ne pas maîtriser assez bien mon sujet »,

« Je ne suis pas sûre d’en être capable »,

Ce sont les paroles de femmes ayant des potentialités, et pourtant quelque chose les empêche de s’investir pleinement.

  1. Elles sont à la fois compatissantes et battantes

Elles ont des objectifs tangibles et travaillent avec persévérance pour les atteindre. Par-dessus tout, leur valeur la plus importante pour elles est d’équilibrer leur vie personnelle et familiale. Elles ont plus d’empathie et elles se comportent avec compassion.

  1. Elles ont l’esprit d’équipe

Les leaders femmes brillent à nourrir des relations personnelles qui construisent des équipes soudées. Ceci requiert la capacité à identifier les querelles internes et à agir avant que la situation n’empire. Habituellement, elles s’occupent des problèmes en utilisant une approche d’équipe. Elles demandent plusieurs opinions pour pouvoir prendre la décision la plus juste possible. Les conditions sont alors réunies pour avoir un équipe forte, soudée, intégrée et fraternelle de collaborateurs.

  1. Elles sont persuasives

De grandes compétences de persuasion sont indispensables pour devenir un leader efficace ! Les femmes ont la capacité de faire attention aux autres et de les soutenir. Ceci les incite plutôt à être le genre de leader qui écoute et prête attention habituellement aux requêtes des autres. Ceci amplifie la confiance en elles, et leur capacité à persuader les autres de se ranger à leur évaluation ou à leur décision.


CONCLUSION

Pour être et devenir leader les jeunes filles doivent :

  1. S’instruire et avoir une bonne éducation ;
  2. Cultiver la confiance en soi ;
  3. Cultiver l’excellence en tout (école, maison milieu sportif etc.) ;
  4. Avoir des valeurs et des convictions et tout faire pour les défendre ;
  5. S’affirmer et oser parler et dire non quand il le faut ;
  6. Connaitre ses droits et les défendre ;
  7. Saisir toutes les bonnes opportunités et s’affirmer ;
  8. Apprendre à prendre la parole en public ;
  9. Identifie ses potentialités et les prouver ;
  10. Se respecter et respecter les autres.