Sandrine Thiebaud-Kangni : prête pour de nouveaux défis

Auréolée d’une trentaine de titres de championne en athlétisme avec deux records dans la catégorie Junior (400m et 4x400m) qui ne sont pas prêts d’être battus, Sandrine Thiebaud-Kangni a longtemps fait des compétitions sous les couleurs du Togo, avant de mettre officiellement un terme à sa carrière en 2013. Neuf ans après, elle est choisie pour porter la lourde responsabilité de Représentante des Athlètes au Comité Exécutif du Comité National Olympique du Togo.


« Je suis une passionnée inconditionnelle du sport, tous les sports. J’ai atteint mes meilleurs performances chez les Seniors sous le drapeau togolais. Le Togo m’a poussé vers les Jeux Olympiques.
Je peux dire que j’ai démarré une très belle aventure avec le Togo, qui j’espère, ne s’arrêtera pas là », disait encore Sandrine Thiebaud-Kangni en 2013. L’aventure continue désormais pour celle dont le Togo est un choix de cœur.

Depuis le 29 avril 2021, elle siège au Comité National Olympique du Togo au titre de Représentante des Athlètes, conformément aux directives du Comité International Olympique (CIO) qui souhaiterait que chaque CNO dispose en son sein d’une Commission des Athlètes représentée par une personne au Comité Exécutif de l’institution.

 

SES MISSIONS

Dans ses défis immédiats et futurs à relever, Sandrine Thiebaud-Kangni devra veiller à assurer de belles performances des athlètes togolais aux diverses compétitions. Elle aura en charge de créer une base de données des athlètes répondant aux recommandations du CIO. Sandrine Thiebaud-Kangni se chargera d’organiser et faciliter la mise en place de la Commission des Athlètes du Togo qui ne travaille que sur toute question relative aux intérêts de ses membres. Elle s’attèlera à la rendre fonctionnelle et active en tant qu’Officier de Liaison des Athlètes auprès du Comité National Olympique du Togo et dans les instances de prise de décisions les concernant au sein du Mouvement Olympique.

« La Commission des Athlètes est un apport substantiel à la vie sportive et professionnelle des athlètes d’élites togolais. Il est essentiel pour moi d’associer les gloires, les difficultés, l’expérience de haut niveau, le réseau à la pratique et l’effort national olympique », précise Sandrine Thiebaud-Kangni. « Ma mission est mise en lumière par une volonté forte de notre nouveau Président, Deladem Akpaki, de mettre les Athlètes  au centre du dispositif du CNO-TOGO. Une reconnaissance de l’athlète de haut niveau comme vitrine du Togo. Pour  appréhender les défis de cette Commission et de s’adapter au monde qui change, il est important d’adopter les standards internationaux. Il m’importe qu’un plus grand nombre de sportifs des sports olympiques aient un accès égal et pertinent à la construction de leur projet sportif et social. », ajoute-t-elle.

 

SA VISION

« En tant que présidente, ma mission est de Transmettre, Eduquer et Rassembler (T.E.R). Sportive de Haut Niveau pendant plus de 20 ans et international togolaise 10 ans de l’INSEP à Melun en passant par le Centre International Africain en Ile Maurice (CIAM), j’ai parcouru les continents et les stades en tant que représentante du Togo pour des organisations internationales IOC ACP Athlète Career du CIO mais aussi pour Canal France International avec qui j’ai longtemps collaboré en tant que consultante sur les sports africains et les championnats du monde d’athlétisme », affirme-t-elle. « Aussi, la Commission des Athlètes est-elle représentée par des sportifs de renom de tous sports et sera élargie prochainement par l’organisation d’une élection », poursuit-elle.

La première grande étape du calendrier 2021-2024 est l’organisation annuel du Forum des athlètes du Togo, pour permettre la transmission des expériences et une meilleure compréhension du mouvement olympiques entre les générations.

A part « Transmettre », Sandrine Thiebaud-Kangni veut « Eduquer ». « Un sportif d’élite est avant tout un entrepreneur à part entière, et doit donc gérer un grand nombre de paramètres. Il convient donc de sensibiliser les athlètes d’élites togolais à la lutte anti-dopage, le bien-être, la préparation de grands évènements sportifs sur le plan continental et international, et faire de l’éducation aux outils virtuels », soutient-elle. « De nouveaux outils pédagogiques sont à notre disposition. Il faut donc les exploiter. Nous mettrons en place des sessions / séminaires de formations ludiques récurrentes », signale Sandrine Thiebaud-Kangni.

Enfin, la Représentante des Athlètes au Comité Exécutif du CNO-TOGO compte « Rassembler ». « L’athlète doit évoluer dans une structure solide qui intègre l’entourage, c’est-à-dire la famille, l’entraîneur et les instances sportives nationales. Le réseau de la Commission peuvent l’aider dans sa démarche de recherche du meilleur environnement et de bonnes pratiques pour permettre aux sportifs d’accéder à la performance. Mon implication dans cette mission et ma vision  à l’approche des prochains des grands rendez-vous (Jeux de la Francophonie 2022, Jeux Africains 2023 et bien sûr les Jeux Olympiques de Paris 2024 requièrent une collaboration de tous », résume-t-elle. « Plus vite, Plus haut, plus fort, Ensemble ! C’est le fondement. La commission est là pour contribuer à Transmettre-Eduquer-Rassembler », fait-elle savoir.

La Commission des Athlètes est un Département du CNO-TOGO pour les athlètes par les athlètes. Sandrine Thiebaud-Kangni a un mandat renouvelable de quatre ans qui s’étend de 2021 à 2024 pour atteindre ses objectifs.